Vous avez forcément entendu parler du permis probatoire. Ce permis, c’est le document que vous recevez un fois l’examen du permis réussi. Il a une durée de validité de deux à trois ans. Pour une conduite accompagnée votre permis probatoire sera valide deux ans. A l’obtention du document, vous avez six points. Chaque année vous gagnerez des points pendant votre permis probatoire, jusqu’à obtenir vos 12 points. Evidemment, vous devez n’avoir réalisé aucune infraction pour récupérer la totalité de ces points !

Le permis probatoire pour jeunes conducteurs uniquement ?

En effet, le permis probatoire est réservé aux jeunes conducteurs. Seuls les conducteurs venant d’obtenir leur permis en sont détenteur pour une durée de trois ans, comme dit précédemment. Chaque catégorie de permis est concernée par le permis probatoire pour jeunes conducteurs. D’ailleurs, il s’adresse aussi aux personnes qui auraient perdu leur permis et qui doivent donc passer leur examen une nouvelle fois.

Les points à l’obtention du permis probatoire pour jeunes conducteurs

Lorsque vous l’obtenez, vous disposerez de six points. Au fur et à mesure du temps, ces derniers vont augmenter jusqu’aux 12 points définitifs si vous conduisez prudemment sans aucune infraction. Ces 12 points vous sont attribués à la fin de vos trois ans de jeune permis. Sauf si vous aviez fait le choix de la conduite accompagnée, dans ce cas ce sera pour une durée de deux ans.

Les infractions qui entraînent la perte de points

Le fonctionnement des points du permis probatoire est identique au permis classique. Si le point est perdu, alors le conducteur devra patienter six mois sans aucune infraction pour tenter de le récupérer gracieusement. S’il commet une nouvelle infraction sanctionnée durant ces six mois, alors le point serait définitivement perdu. Si un conducteur ne possède plus que quatre points ou même moins, il peut choisir de suivre un stage qui lui permettra de se sensibiliser à tous les dangers de la route. A l’issue de ce stage, il pourra alors récupérer une attestation lui permettant de reconstituer son total de points sur son permis. Ce stage se révèle obligatoire dès que le conducteur perd trois points minimum et il ne disposera que de quatre mois pour le réaliser. Si un conducteur perd six points, alors le permis probatoire devient nul.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.